N1 – David FABREGA

# INFO N1, RETROUVEZ CHAQUE SEMAINE L’INTERVIEW D’UN JOUEUR SENIOR…

Aujourd’hui, « Gabatch »

1- Salut, peux-tu te présenter?
Salut, je m’appelle David Fabrega, j’ai 35 ans et je vis en couple à Narbonne. Je suis aussi papa d’une fille de 3 ans. J’aime beaucoup surfer, voyager et mêler ces deux passions.

2- Peux-tu nous retracer ton parcours baseballistique ?
J’ai commencé le baseball aux Foudres de Narbonne en 1992, à l’époque, Alain Marty était mon coach. Je pratiquais ce sport en parallèle du football et du skate jusqu’à l’âge de 13 ans. A 17 ans j’ai fait le choix de revenir aux foudres. L’ambiance était bonne et la dynamique sénior intéressante. Je jouais surtout aux postes de lanceur et arrêt-court. L’accident de notre ancien président sur le terrain a été un coup dur pour notre club qui a peu à peu disparu. En 2005, j’ai décidé de revenir au baseball, mais cette fois chez les pirates, le groupe coaché par Alain Zywica, en sachant qu’il y avait une équipe compétitive en N1 à Béziers. Cela a été le début d’une belle épopée : beaucoup de victoires, un niveau élevé et des gars très complices. J’étais utility player, surtout consacré à la deuxième base et au pitching. En 2009, nouveau tournant, j’ai décidé de refonder le club de Narbonne, j’étais président et coach et aidé de mon ami Aurélien Delmas et quelques anciens. Nous avons accédé à la N2 2010. Notre équipe jouait en entente avec Béziers (nos clubs comptant peu de licenciés) jusqu’en 2013 et un titre régional contre Beaucaire, sous le maillot « phacochères », avec pour coach Lionel Teixidor. Mais cette année là, ma blessure au dos m’a écarté des terrains et le club de Narbonne a à nouveau disparu après ce titre. Je suis resté un fervent supporter des pirates pendant leur reconstruction avant de revenir dans le groupe en N1 en 2017, attiré par le challenge.

3- Peux-tu nous raconter ton meilleur souvenir sur un terrain de baseball?
J’ai de nombreux souvenirs en catégories jeunes ou en N1 avec la grosse équipe. Mais je retiendrai surtout notre titre régional en 2012 à La Grande Motte. Les albatros sortaient d’une série de 7 titres en 8 ans et nous avaient lourdement battus 3 semaines avant, ils étaient largement favoris. Mais ce jour-là, nous étions remontés à bloc, nous avons sorti un match parfait : un homerun, un shutout de notre lanceur, une défense très solide et solidaire, aucun coureur adverse n’avait atteint la 2e base avant la dernière manche, et à la fin, une victoire 12-0. Ce jour-là on marchait sur l’eau grâce à une détermination sans faille et avec des débutants dans l’équipe.

4- Quel regard portes-tu sur le club en général, et l’équipe en particulier ?
Même si j’ai commencé à Narbonne, Béziers est mon club de cœur, c’est là que j’ai construit mes plus beaux souvenirs. L’ambiance découverte en 2005 était parfaite : un mélange de combativité et de convivialité. Aujourd’hui cet état est transmis grâce à certaines personnes passionnées des pirates et très investies.
Concernant l’équipe N1, c’est un groupe très talentueux et prometteur, mais encore immature. L’expérience du jeu et des terrains fera certainement évoluer tout cela positivement.

5- Quels sont tes objectifs individuels et collectifs pour cette saison 2018?
Mon métier me prenant beaucoup de temps, j’espère pouvoir m’entrainer et participer au maximum de journées. Individuellement, j’aimerais jouer à mon niveau et sans blessure, mais aussi apporter mon expérience aux plus jeunes. Collectivement je souhaite jouer les play-offs et aller le plus loin possible dans la compétition.

6- En baseball, quelle est ta devise ?
Pas de devise particulière, mais j’aime quand on joue pour le collectif et qu’on oublie les individualités.

7- Que souhaites-tu dire à nos lecteurs pour clôturer cette interview ?
Ca va poutrer ! Playball !

Le mot du coach :
David fait partie de l’ancienne garde du club qui a su se montrer déterminant dans certaines rencontres de 2017 et ce malgré un manque d’assiduité. Il connait le baseball et apporte une stabilité et un équilibre à notre groupe jeune. En attaque, c’est un frappeur de contact et un coureur intelligent. Défensivement, il est capable de s’adapter et jouer un peu partout sur le terrain, y compris lancer des strikes pendant quelques manches.